Hyperphagie boulimique

hyperphagie définitionHyperphagie : une compulsion alimentaire méconnue qu’il convient de soigner !

Qu’est-ce que l’hyperphagie boulimique ?

L’hyperphagie, c’est une frénésie alimentaire incontrôlée et compulsive qui touche plus particulièrement les adultes, hommes et femmes confondus.

La personne hyperphagique ingère, par périodes, de très grandes quantités d’aliments sans pour autant chercher à se débarrasser de cet excès de nourriture. L’hyperphagie a donc assez fréquemment un impact sur le poids de cette personne qui présente d’importantes fluctuations.

Les symptômes les plus courants

  • Ingestion très rapide de la nourriture jusqu’à souffrir d’une sensation pénible de distension de l’abdomen ;
  • Ingestion de grandes quantités de nourriture sans aucune sensation de faim ;
  • Solitude au cours des repas dû à la honte ;
  • Dégoût de soi, dépression ou grande culpabilité après avoir mangé.

L’hyperphagie, un trouble alimentaire à dissocier de la boulimie

L’hyperphagie est un désordre alimentaire bien différent de la boulimie puisqu’elle ne se traduit pas par les mêmes symptômes. Ce trouble est extrêmement fréquent mais reste pourtant méconnu de nombreux professionnels de santé et de la plupart des individus.

Contrairement à la boulimie, l’ingestion des aliments n’est pas ici suivie de vomissements, de jeûne ou d’activités physiques intenses et excessives. L’hyperphagie ne présente donc pas de comportements compensatoires comme il en existe chez les personnes boulimiques.

L’hyperphagie se présente davantage sous la forme d’un grignotage constant ou d’ingestion excessive d’aliments tout à fait supérieure à la moyenne.

Peut-on soigner l’hyperphagie ?

L’hyperphagie boulimique est le reflet d’un trouble de santé mentale complexe. Aussi, les régimes restrictifs et les diètes sont totalement inefficaces ici et peuvent même aggraver le syndrome.

En effet, l’hyperphagie se constate bien souvent chez les personnes dépressives, anxieuses, souffrant d’obésité, de diabète, de maladies cardiovasculaires, d’apnée du sommeil et même d’hypertension. D’un point de vue psychologique, l’hyperphagie sert donc de consolation et de compensation à l’état dépressif.

De fait, une aide doit être apportée à la personne hyperphagique sous la forme d’une psychothérapie.

Dominique Morinello – thérapeute sur Lyon et en Rhône-Alpes spécialiste des troubles alimentaires dont l’hyperphagie.