Les causes de la boulimie

boulimie causeSelon le point de vue, les causes de la boulimie peuvent être multiples. D’une part, ce trouble alimentaire peut être issu d’un problème psychologique, d’un trouble de la personnalité. D’autre part, la boulimie peut être due à un dysfonctionnement neurophysiologique. Il existe donc de nombreux facteurs désormais reconnus comme potentiellement responsables de l’état boulimique.

Les causes génétiques de la boulimie

L’hérédité génétique et son panel d’antécédents familiaux (dépression, anxiété, troubles alimentaires, problèmes de poids…) reste l’une des causes les plus importantes de la boulimie.

Troubles alimentaires et facteur endocrinien

Il s’agit ici d’un déficit hormonal, lié à la régulation de la fonction ovarienne. Il ne se manifeste qu’en cas de perte de poids et ne se rétablit qu’au moment de la reprise de celui-ci.

Boulimie et facteur neurologique

La cause neurologique de la boulimie est entraîné par un dysfonctionnement sérotoninergique (sérotonine). Un trouble de transmission du système nerveux (neurotransmetteur) qui induit une altération de la sensation de satiété ou de faim.

Les causes psychologiques de la boulimie

Les personnes sujettes à la boulimie ont généralement une très faible estime d’elle-même. Le plus souvent, il s’agit d’un manque de confiance extrême couplé à un certain perfectionnisme. Ainsi, la personne se méprise tout en désirant faire mieux que les autres. Un mal-être qui se manifeste naturellement par des troubles du comportement.

Les causes socioculturelles des troubles alimentaires

L’image de la femme parfaite véhiculée par les médias, celle qui gère sa vie personnelle et professionnelle, qui assume sa vie et contrôle son corps, a une influence directe sur les personnes en manque de repères. On observe ainsi que les adolescentes sont les premières à se perdre dans des régimes successifs, sensibilisées à l’extrême par ce modèle de beauté artificielle.

Les causes familiales de la boulimie

La boulimie peut se manifester chez certaines personnes suite à un stress périnatal, un évènement  traumatique de l’enfance, le décès d’un proche, une sensation d’abandon, un abus physique ou sexuel. Ce dernier étant le facteur familial le plus couramment responsable de la boulimie.

La boulimie et le facteur cognitif

Toutes ses idées reçues qui nous poursuivent sans cesse « être mince, c’est être bien dans sa peau », « toutes les graisses sont à proscrire » s’inscrivent dans un système idéologique négatif qui renforce elles aussi le phénomène de boulimie.

Vous souffrez de boulimie ? Apprenez à vous en défaire avec Dominique MORINELLO, thérapeute lyonnais spécialiste du traitement de la boulimie.