tca et l'angoisse des fêtesLes fêtes de fin d’année approchent à grands pas. Noël ou la Saint-Sylvestre sont synonymes de famille, joie, retrouvailles, cadeaux et une nourriture abondante. Ces moments de joie partagée en famille sont les moments de l’année les plus redoutés par ceux qui vivent avec des troubles du comportement alimentaire. Il est difficile d’échapper à ces fêtes. Il faut manger avec la famille ou les amis, affronter leur regard et faire face à quelques remarques qui peuvent vous mettre mal à l’aise.

Voici quelques règles à suivre pour vous aider à affronter ce moment tant redouté.

Anticiper

Pour éviter un maximum les compulsions alimentaires, veillez à bien manger au petit déjeuner et au déjeuner sans excès. Prévoyez aussi un gouter vers 17h pour éviter la fringale du repas du soir, généralement tardif.

Le lendemain du repas de fête, même si vous avez trop mangé la veille, il est important de ne pas sauter les repas.

Ne pas résister aux tentations

Vous voulez éviter le foie gras et le chocolat au dîner pour ne pas grossir et vous essayez de résister. Il ne faut pas. Effectivement, plus vous résistez à la tentation et plus votre cerveau va se focaliser dessus. Vous allez penser à la saveur et le plaisir que cela procure d’en manger et cela provoquera une grande frustration. Ces frustrations créeront une envie tellement forte et, au bout d’un moment vous poussera à craquer et à manger en plus grande quantité.

En résumé, plus les tentations sont fortes, plus les compulsions seront fortes, donc ne vous privez pas et mangez selon vos envies.

Profitez du moment

Les fêtes de fin d’années sont des moments de joie, de partage et souvent l’occasion de voir de la famille et des amis que vous ne voyez jamais. Alors, profitez de ce moment et ne laissez pas vos troubles alimentaires gâcher ces instants festifs.

Faites-vous plaisir

C’est vrai qu’un repas de fête est toujours très copieux. Mais ne vous privez pas pour autant et n’ayez pas peur des kilos sur la balance. Ces repas restent exceptionnels. Votre corps se régulera naturellement. Il se peut même que vous n’ayez pas faim le lendemain justement parce que votre corps digère encore le repas de la veille.

Écouter votre corps

Il faut écouter votre corps et manger selon sa faim. Ce n’est pas toujours évident, mais il faut manger calmement, prendre le temps de savourer ce qu’il y a dans votre bouche et savoir si vous avez encore faim.

Déculpabiliser

Gardez bien en tête que ce ne sont pas les repas qui vous feront grossir, mais bien les compulsions ou les crises. Oubliez vos peurs de grossir, vos craintes de ne pas être à la hauteur, et profitez pleinement de ces instants avec vos proches. Vous en sortirez fier de vous.

 

Et vous, comment appréhendez-vous ces fêtes de fin d’années ?