Compulsions alimentairesIl nous arrive à tous de craquer et de nous faire un encas sans véritable faim. Pour certaines personnes, ce simple encas, petit à petit devient incontrôlable et ils peuvent en devenir esclaves. Pourquoi avons-nous ces compulsions et comment s’en sortir ?

Comment définir ces compulsions ?

La compulsion alimentaire est une prise alimentaire excessive sans sensation de faim de manière incontrôlée, déstructurée et en dehors des repas.

Les personnes ont besoin de prendre rapidement de la nourriture, donc se tournent sur les plats prêts et à portée de main, tout ce qui est sucré comme les confiseries, les biscuits et le chocolat, mais aussi tout ce qui est gras comme les chips et le fromage. Dans l’article Sucre, une douce addiction, nous avons vu à tel point le sucre peut être addictif. Les addictions provoquent un appétit sans fin et dangereux pour la santé. La nourriture grasse est bonne au palet, mais ne rassasie pas ce qui peut entrainer une surconsommation de ces aliments. Ce comportement entraine par la suite une grande culpabilité et une perte d’estime de soi.

Ces compulsions entrainent des troubles du comportement alimentaire, tels que la boulimie et l’hyperphagie.

Pourquoi avons-nous ces compulsions ?

Se nourrir est un besoin physiologique essentiel à notre bon fonctionnement et un bon exhausteur de sens. La nourriture nous procure bien-être, sécurité et réconfort.

Si vous faites des régimes, le trouble compulsif peut venir de votre restriction alimentaire. En effet plus on s’interdit des choses, plus nous sommes tentés et plus les comportements compulsifs peuvent être importants.

Ces compulsions sont aussi une réponse à nos émotions négatives comme le stress, la tristesse, la colère, la tristesse et la frustration. Nous avons alors besoin de réduire ces émotions et pour cela la nourriture permet de retrouver des émotions positives. Malheureusement, cette sensation est éphémère, ce qui nous pousse à continuer à manger.

La solitude et le manque affectif contribuent aussi à la compulsion alimentaire. Inconsciemment, notre corps se dit « je ne suis pas tout seul puisqu’il y a de la nourriture ».

Ces compulsions ont aussi des causes physiques. Lorsque le corps à des carences alimentaires, il peut nous lancer des « appels » pour nous pousser à manger. Ces carences peuvent être dues à un stress chronique, car notre corps puise dans toutes les ressources nécessaires pour faire face à cette situation.

Comment s’en sortir ?

Pour éviter un maximum les envies de manger n’importe quand et n’importe quoi, il est important tout d’abord de manger ses trois repas par jour et de prendre le temps de bien manger.

Lorsque la crise survient, il ne faut pas culpabiliser. Plus la culpabilité et là plus, les émotions négatives sont présentes et ce mal-être perdure. Il faut accepter la crise et prendre le temps d’analyser ces émotions négatives qui nous submergent et comprendre le bien-être que nous procure l’aliment tant désiré.

Ces compulsions alimentaires cherchent parfois à combler une solitude ou un manque affectif. L’important est donc d’occuper l’esprit avec des choses positives, comme sortir voir ses amis, faire des activités artistiques ou sportives.

 

Il est très difficile de se sortir des compulsions alimentaires, mais on peut apprendre à les réduire et mieux les gérer avec le temps, la patience et la bonne volonté.