Nous entendons souvent parler de personnes dites « hypersensibles », nous avons la plupart du temps une image négative, car ils sont souvent considérés comme une marque de faiblesse et ils sont par conséquent exclus par les autres, car ils ne rentrent pas dans la « norme ». Mais est-ce une mauvaise chose d’être hypersensible ? Boulimie-et-hyperphagie.fr met la lumière sur ce phénomène.

Un sens à l’hypersensibilité

Les hypersensibles ont par définition une sensibilité plus importante que la normale. Ils voient le monde différemment et ressentent les choses différemment. Ils sont doués d’empathie, ils parviennent facilement à cerner les autres et à deviner leurs intentions. Leurs sens sont exacerbés, c’est-à-dire qu’ils ressentent les choses plus intensément et plus fortement que les autres. Cela peut être physiquement, avec les cinq sens (bruit vite insupportable, plus réceptif au toucher …) ou émotionnellement, car ils sont toujours sur « le fil » (colère, pleurs, repli sur soi, agressivité …). Ils peuvent donc être plus facilement fragilisés par des épreuves lourdes comme un deuil. Ils sont aussi très perfectionnistes et n’aiment pas le « lâcher-prise ». En effet, ils peuvent être perturbés si quelque chose ne se passe pas comme il le fallait, ils ont peur face à l’inconnu ou un imprévu. Ils sont toujours en quête d’identité et de sens à leur vie. Les hypersensibles ont besoin sans cesse de se comparer aux autres et dépendent beaucoup de leurs regards. Ils ont aussi tendance à s’isoler, car ils ont du mal à accepter leurs différences. Beaucoup de spécialistes débattent sur les causes de cette hypersensibilité. Certains affirment que cela découle de l’histoire de la personne, de sa vie intra-utérine, à l’environnement familial et à la société. D’autres affirment que l’hypersensibilité a des origines génétiques. L’enfant qui a eu une enfance difficile développe un mécanisme de protection psychologique pour se blinder et éviter un monde jugé violent.

Hypersensibilité et trop-plein

Il arrive des moments où cette hypersensibilité est trop lourde et trop dure à gérer. Trop d’émotions trop d’interrogations sur leur identité et peur de l’imprévu peuvent provoquer un cocktail explosif chez une personne hypersensible. C’est là où le bât blesse, car quand nous nous sentons incompris. On trouve facilement du réconfort dans la nourriture et parfois à l’excès ce qui entraîne un trouble du comportement alimentaire (TCA). L’hypersensible est isolé, seul, incompris, en perte de confiance en lui-même. Il cherche un sens à sa vie, il a besoin de reconnaissance des autres et il cherche à donner un sens à leur vie. Tout ceci constitue une multitude de facteurs qui débouche sur un besoin de réconfort et de refuge dans la nourriture. Malheureusement, la perte de confiance en soi est la porte ouverte à ces troubles. Elle le crée, le nourrit pour vous entraîner dans un cercle vicieux.

Hypersensibilité, ça se soigne ?

Certains arrivent à surmonter leur hypersensibilité, mais cela reste impossible à refouler. Comme nous le disons plus haut c’est un trait de caractère acquis à l’enfance dont on ne peut pas se défaire et ça ne peut se soigner comme une maladie. Les troubles du comportement alimentaire, se soignent très bien avec le temps et la patience et une thérapie adaptée. Si vous êtes hypersensible et que vous vous trouvez confronté à un trouble du comportement alimentaire, la solution n’est peut-être pas loin de vous. Consultez nos thérapies, vous trouverez sûrement celle qui répondra à vos besoins.

 

J’ai l’impression de vivre dans un autre monde, d’être si différente des autres. Si quelqu’un n’est pas d’accord avec moi alors c’est la catastrophe. Il m’arrive même que les gens puissent vite m’insupporter dans leur comportement. Quand une amie me fait une remarque ou une réflexion sur un simple détail que ce soit sur ma façon de m’habiller ou dans ce que je peux dire tout haut, soit je ne dis rien et je rumine cela 50 fois dans ma tête comme une moulinette,. Je peux aussi exploser en larmes ou de colère ou voir même m’isoler. Je me dis souvent : ” Mieux être seul et ne rien demander, on ne peut se fier à personne ». Le problème de quelqu’un devient le mien, je peux ressentir l’ambiance et le mal-être d’une personne immédiatement. Mon seul réconfort c’est d’aller m’acheter de la nourriture pour me calmer.

Stéphanie

 

Je ne prends jamais de risques, j’ai l’impression que vivre me demande des efforts qui m’épuisent. J’hésite sans arrêt à choisir des vêtements pour le travail alors je dois préparer la veille. Parfois, je me change plusieurs fois avant de choisir ce qui me va. Que ce soit pour un cinéma ou un voyage, c’est pareil et parfois c’est terrifiant. Je me sens toujours en insécurité, je scrute chaque avis, je réfléchis, prendre une décision c’est d’une complexité. J’ai l’impression que les autres vivent d’une façon plus simple et facile. Mon petit ami me disait souvent « tu te prends trop la tête » ou « tu es trop compliquée » ce qui avec le temps m’a conduite à la rupture. J’ai souvent l’impression de vivre un vrai tsunami à l’intérieur de moi.

Carla